Les participants 2017

BONDUAU Jean-Luc

  • jean luc bonduau

Ma peinture n'est pas parfaite, elle me ressemble.
Elle prend naissance d'un souffle, de l'instant présent,
Sans esquisse ni brouillon, mais elle n'est pas le fruit du hasard,
Car elle prend racine dans un profond labour.


Je crée par besoin d'échapper à l'étroitesse de mes limites,
Pour tenter de dire la blessure et la surabondance.

Voilà ma quête incessante qui à chaque fois devant la nudité De la toile blanche me pousse à respirer plus large.
Peindre, c'est habiter cette fragilité, donner ce qui m'échappe, Accepter d'être dérouté, parfois dans le plus vulnérable de mon être.
Accueillir, éveiller, susciter... 

BEZIN Gérard

  • gerald bezin photo

Leofactory exprime son inventivité avec les créations de Leo, des œuvres uniques souvent en métal.
Les bolides, lampes, robots et bestioles, sont le résultat d’un savant assemblage et bidouillage d’objets désuets du quotidien.
Chinés, détournés, transformés, ils retrouvent une seconde vie dans un esprit ludique et poétique.
Leofactory, c’est aussi Yanoo, le petit âne design né d’une plaque de métal pliée façon origami.

CHAUVIRE Catherine

  • oeuvre autoportrait en rouge 1

Depuis 2006, Catherine Chauviré se consacre entièrement au dessin et à la peinture.
Longtemps marionnettiste, elle a gardé de ce passé le plaisir d’inventer des personnages.
Son univers, dégagé du réalisme, est à la fois simple, épuré, évocateur, léger, joyeux.

« En dépit d’une apparente spontanéité, mon travail est lent et patient. Synthétiser, géométriser les formes, appuyer, tordre, gauchir le trait : j’explore toutes sortes de possibilités pour m’approcher d’une grande simplicité de style. Mon but est d’atteindre une meilleure expressivité. Plus les moyens sont modestes, plus l’expression est vivante. »

COUVREUX Chantal

  • chantal couvreux geisha

"J’ai découvert la terre tardivement en 2006 auprès d’une association de poterie près de Nantes. Très vite, je délaisse la poterie et m'intéresse au modelage.
Les thèmes de l'enfance, de la famille sont un clin d'oeil à mon enfance et à ma vie personnelle de mère.
Mais les années passant, je m'oriente vers le portrait qui m'apporte de nouvelles émotions.
Je puise ma créativité en travaillant sur les expressions du visage avec une préférence pour les personnages japonisants.
A chaque création, Je découvre les multiples facettes de la terre et la magie des couleurs par la technique du raku. Mais je reste profane car les possibilités offertes par l’argile sont considérables. La terre est devenue une passion qui m’offre la possibilité de m’exprimer pleinement, de lâcher toutes mes tensions ; elle me valorise et parfois même me défie.
Elle me permet de découvrir plus intensément le monde de l’art et représente pour moi un enrichissement qui n’a pas de limite. Par les expositions auxquelles j’ai participées, la terre m’a permis également de faire des rencontres avec d’autres passionnés et avec un public chaleureux : ces échanges, ces partages sont des richesses inestimables".

Email 

Site web

COSTEROUSSE Axelle

  • costerousse depart de chasse 60x80

Axelle COSTEROUSSE
Dessin animalier

Graphiste diplômée, Axelle Costerousse nous invite dans son univers animalier où le dessin démontre une technique totalement maîtrisée et un réalisme implacable. Respecter et honorer les animaux - à travers ses dessins - la pousse à réfléchir aux liens qui nous unissent à la Nature.
Sa méthode consiste à s'imprégner du caractère de son sujet en décryptant son attitude, la tension de ses muscles, l'intensité de son regard et la précision de la posture.

Par le biais de la technique sèche et de son expertise, une ambiance s’impose où chaque trait est pensé et maîtrisé. Le dessin reste la priorité pour parfaire son art.

Principales expositions en 2017:
- Art en Capital, le Grand Palais, Paris
- GMAC Bastille, Paris
- GMAC Chatou
- Festival Animal Art, Tours
- Salon Noir et Blanc, Le Mans

DABOT Céline

  • celine dabot 2

Céline Dabot est native de La Rochelle, et exerce la situation de professeur d’arts plastique Martenot dans son école, auprès d’élèves amateurs.
A côté, elle présente son travail lors d’expositions personnelles dans de nombreux sites privés comme la tour St Barthélémy à La Rochelle, le Fort Vauban au Château d’Oléron puis pénètre les galeries telle la Galerie Royale à Rochefort en 2004, la Galerie du Château à Pau en 2007, la Galerie Hourdin de La Rochelle en 2007 et dernièrement la Galerie Xin Art en avril 2009.
Prête à faire apprécier son travail, elle participe à des salons comme celui de Cholet, de port de Bouc, de Sorèze mais également à des concours de peinture où elle sort lauréate comme à : Loix en Ré, Vouvant, Chabotterie, Nieul-sur-mer, Brem-sur-mer, et Clisson, et Guérande en 2009.
En juillet 2015, elle expose à la Porte Royale à La Rochelle quelques une de ses plus belles toiles.

Son expertise : Céline Dabot travaille l’huile au couteau sur des formats de plus en plus grands.
L’artiste parle de la sensualité de l’huile qu’elle aime mélanger, étaler. La couleur est l’élément phare de ces toiles, elle se dit coloriste. Et la couleur, Céline la maîtrise.
Ces toiles sont une explosion de couleurs où les chaudes se succèdent aux froides. Elles s’organisent en larges aplats sous les mouvements tonitruants du couteau. Le mouvement rythme, scande ces tableaux, sous les feux des soleils couchants ou des clairs de lune.
Et parfois c’est le calme, le silence, qui est décrit, avec une vision plus contemplative de la nature.
Céline aime traduire dans sa peinture de la beauté et de l’amour que lui inspire la nature, sa force, sa fragilité, son intemporalité, son infini.
Ses toiles, sont des portes ouvertes sur de vastes espaces aux contours flous.
Parfois, c’est la vue d’un port,ou les reflets du marais poitevin sous le couchant. L’eau, revient souvent tel un leitmotiv dans ses toiles. L’eau légère et subtile, l’eau froide, l’eau qui avec ses reflets adoucit les ombres d’une barque. L’eau ne fige pas, elle prolonge la vie de tout ce qu’elle réfléchi et c’est cette magie qui façonne le travail de Céline Dabot.
Elle suggère, elle aime traduire l’intraduisible, et donner une autre dimension à ce qu’elle ressent.

FALIU Michèle

  • michele faliu

" Née le 23 janvier 1942 à Bourg-la-Reine, bretonne par ma mère, catalane par mon père, j'ai longtemps vogué de l'Ouest au Sud ( Carantec, Antibes, Grimaud, l'ile de Batz), pour finalement me fixer une dizaine d'année sur l'ile de Ré.

Cette dernière escale charentaise sera bienfaitrice. Dès lors, le tourbillon artistique m'embarque, la couleur explose, ma route est tracée.

En toile d'horizon, la mer quide mon art.

Me rapprocher au plus près du sujet, pénétrer la matière, le bois, le fer, les soudures, les riverts... des bateauxde pêche, des cargos, de toutes embarcations ayant vécues, laissant coups, traces, écaillures, rouille...

Superposition du temps et des couleurs!"

FRERE Patrick

  • patrick frere evanescence

Maraichin d'origine, Patrick Frère est désormais Rochelais.
Il a suivi l’ « Eve » jusqu’à l’océan, en troquant la « pigouille » contre l’arc des voiles.
Pour ses débuts de photographe, il a foulé les terres des marais à l'aube lorsque le brouillard recouvre tout.
C'est en argentique qu'il travaille le noir et blanc, sublimant le surnaturel des lieux. Il reste imprégné des douceurs et vapeurs aquatiques.
Aujourd'hui en conservant le même esprit, il utilise le numérique. Les effets obtenus le sont grâce aux réglages de l'appareil photo.
En maîtrisant la technique de la « pose longue », qui fait s'évanouir certains éléments il donne naissance à des photos inattendues.
Il crée la magie des instants en suspens.


Dernières expositions en date :
CSC de Niort Souché du 28/04/2017 au 05/05/2017
VSD de l'Abbaye de Celles-sur-Belles les 20,21 et 22/01/2017
Salon de la Déco à La Rochelle 21,22,23 et 24/10/2016
Salon des Couleurs à Niort 7,8 et 9/10/2016
Four Pontet à Magné(79) du 28/06 au 6/07/2016
Château de Javarzay du 3/06 au 3/07/2016


Pour en savoir plus : Visitez son site Suivez-le sur Facebook

GILLEGIRARD Christian

  • lacreation

"Je ne peins pas le reel, mais le reflet d'un voyage intérieur. Cette vision qui s'impose, c'est une lumière, une ambiance, une rencontre qui la sucite.
Je transforme cette vision en couleurs reflet de mon émotion.

La conception peut prendre parfois des mois où s'impose très rapidement mais l'image est éphèmère et ne sera pas identique d'un jour sur l'autre c'est pourquoi je préfère l'acrylique car j'ai besoin d'instanéité dans mon travail, je l'utilise pure, sculptant la matière au couteau ou brossant la toile toujours dans un rythme qui correspond à mon émtion du moment.
Je ne mélange jamais mes couleurs mais les mêle directement sur la toile, travaillant par couches fines successives.
Je recherche toujours de nouvelles formes d'expression picturale et je n'aime pas me figer dans un style.

J'aime les grands formats qui libèrent davantage le mouvement, mais je néglige pas pour autant les petits formats. Je suis inspiré par les éléments, l'espace mais aussi par l'humain.

J'expose à Espace art Gallery à Ixelle ( Belgique)".

Site web 

GOUJON-BUCHY Carole

  • carole goujon frou frou

Cette artiste sablaise nous présente une œuvre pleine de sensualité et de douceur.
Elle s’inspire des scènes de complicité féminine ainsi que de la vie quotidienne et cherche à en extraire des émotions positives et joyeuses.
Chaque toile est en effet portée par un bonheur serein et sublime la femme.
Son atelier vous accueille face mer, à la Chaume, aux Sables d’Olonne, sur simple RDV.
Technique: peinture acrylique

Email

JALLAIS Xavier

  • xavier jallais automorphie

Obsédé par la question de l’identité humaine, depuis plusieurs années Xavier JALLAIS représente son propre corps dans ces œuvres.
Pour autant il ne s’agit pas d’autoportraits. L’artiste se met en scène comme un comédien.
Il déroule ainsi une narration fictive qui devient la métaphore de ses préoccupations.
Il peint un homme moderne englué dans ces contradictions et ses alliénations, perdu dans une société qui lui échappe.
Il présente au cours de ce salon art atlantic ses derniers travaux qui abordent le thème de l’exode.

Son site internet

Pour le suivre sur Facebook

LACOUR Régine

  • regine lacour

Regine Lacour Autodidacte, très attirée par les arts dès mon plus jeune âge.
Je travaille à l’acrylique et techniques mixtes par adjonction de matières diverses. (sable, gel, papier, tesselles …)
Je cherche à :
- Susciter l’émergence d’un processus vital en gestation
- Faire surgir quelque chose d’évocateur et de dynamique dans un environnement imaginaire.
- Assembler couleurs , matières, volumes, de façon plutôt non structurée.
- Convoquer l’onirisme et la poésie.
- Etablir un fil rouge tout au long de mes créations : matières, certains éléments graphiques ( formes plus ou moins géométriques , silhouettes…) palette.

Je travaille par séries qui comportent entre dix et quinze tableaux. Inscrite à la Maison des Artistes, je suis membre de plusieurs associations. J’ai participé à d’innombrables salons et expos, personnels et collectifs dans ma région et d’autres régions de France dont Mulhouse Art 3F, SMART Aix en Provence, Festival International de La Bourboule 2016 Premier prix techniques mixtes lors de ce festival

LAVIEVILLE Astrid

  • astrid lavieville akoti le dernier chasseur de vent

"Chimères du réel!
Il fut un temps où dans l'émerveillement du monde, chaque bruit de la forêt nous apprenait le mystère.
Chaque murmure signait sa présence dans un imaginaire vivifiant.

Ces liens aujourd'hui distendus nous laissent orphelins d'un monde oublié.

Astrid Laviéville tient dans ses mains la certitude et la nécessaire utilité de leur présence.
Alors elle dessine, peint, sculpte l'ailleurs comme nulle autre pareille et ouvre ainsi notre regard à des possibles retrouvailles.

Reporter de l'invisivble, elle rend compte du petit peuple qui vit sous les feuilles, dans le souffle des ramures, sous le toit des champignons.
Nécessaires exploration vitale en ces temps de réalités objectives et de rationalités crues."

Texte de Yannick Lefeuvre

LE MEE Gwenaelle

  • ascension glm artsatlantic

« Entre Ciel et Terre »


Mon intérêt pour l’art était au départ une douce esquisse, une récréation et une ambiance familiale.
Ce goût pour l’esthétique est entré assez vite dans ma vie professionnelle. Journaliste, directrice artistique, éditrice, mes matières de prédilection ont toujours été l’image et les mots mis en rythme dans un texte, une maquette, un montage ou un ouvrage.
Puis est arrivé le temps de la tentation nécessaire à l’expérimenter, à l’éprouver, à le pratiquer.
De divers cours de techniques et ateliers suivis à Paris et à l’étranger - une expatriation à Doha et à Beyrouth – en passant par l’obtention sur le tard d’une licence en arts plastiques à l’université Paris-Sorbonne, mon choix s’est incliné peu à peu à l’abstraction, ouverture à toutes les libertés.
Imaginer l’invisible, suggérer des espaces caressés par la lumière et la vibration des couleurs, c’est pour moi donner à lire toute l’émotion à l’instant de la création.

Technique:
Les pieds sur Terre et la tête dans les Nuages.
J’utilise principalement la peinture acrylique pour sa docilité et son séchage rapide, pratique pour les glacis et la mixe à d’autres techniques comme le collage, l’impression, l’encre, la sanguine, le pastel, …
Mes émotions dictent ma gestuelle, le choix des couleurs, des matières.
L’accident, le hasard peuvent être des alliés, le temps de création reste le plus difficile à maîtriser, pouvant aboutir à un mille-feuille de strates tant que le tableau ne me paraît pas terminé.

Gwenaëlle Le Mée

PALLUET Mireille

  • mireille palluet

" Recherches, diversité, passion, sont les mots de mon inspiration".

Depuis 1981, nombreuses expositions nationales et internationales.

Site web

contact

PATRASCU Patrick

  • patrick patrascu la fleur

Né à Forbach d’un Père Roumain également peintre et d’une mère allemande, autodidacte, il peint depuis l’âge de 12 ans.
Ses toiles ou panneaux peints à l’huile rassemblent vivants et nature et racontent des mondes particuliers, empreints de symbolisme et de questionnement.
Dans des plans en perspective profonde, se massent des formes au regard empli d'incertitude, figés dans la trame du temps et de la société, dans l'évanescence de leur vie ; ils semblent scruter l'invisible.


Qu'est l'homme face à lui-même ?
Que perçoit-il réellement de ce qui l'entoure ?
Comment ses pensées, ses souvenirs et ceux des autres se muent-ils en images dans son esprit ?


L'artiste Patrick Patrascu, dans son travail, fait référence à l'inconscient, aux parties cachées d'une réalité invisible à l'œil mais tangible pour l'esprit.
Des images atemporelles, un chemin de réflexion sur l'humain, sa condition et sa nature.


Son site internet

RENE Daniel

  • daniel rene cherchez l erreur

Sa technique Bois de bout
Cette technique unique, inventée en 1985 mais développée seulement depuis 2013, a évolué depuis le pointillisme jusqu'au patchwork et chaque tableau comporte une avancée technique par rapport au précédent, ce qui fait qu'ils sont tous différents.
Les matériaux utilisés Bois, feuille d’or et d’argent, cuir, cuivre, résine d’inclusions Le bois de bout, technique utilisée pour la réalisation de l'oeuvre ci-contre, est une technique nouvelle qui n'a rien à voir avec la peinture.
Les matériaux utilisés sont principalement du bois, scié par la tranche, de taille et d'épaisseur variable mais aussi du bambou, du cuir, du cuivre, de la feuille d'or ou d'argent... Et même des insectes !
Les éléments juxtaposés sont collés sur un support en médium et, si nécessaire, teintés puis vernis. Il est difficile d'appréhender ces tableaux en trois dimensions par le biais d'une simple photographie. Il s'agit là typiquement d'oeuvres qui doivent être vues "en vrai" pour ressentir ce qu'elles expriment.
Seul en France à utiliser cette technique, Daniel René a une liberté d'action relativement limitée car il doit "faire avec" les morceaux de bois qu'il ramasse et qui ont chacun leur forme particulière à laquelle il doit s'adapter.
On peut dire que ses oeuvres sont autant le fruit de son imagination que de celle de la nature, du moins quand on sait l'observer pour en déceler les richesses.
Par ailleurs, ses tableaux n'ont que faire du "conceptuel" et, tout comme la nature, ne visent qu'à susciter l'émotion devant la simple beauté…

Son site web

 

RICHARD Erica

  • erica richard abstraction

" Je vis et je  travaille à Pornic,  un passage aux Beaux Arts et une école d'art décoratif.
Ma passion est la couleur et je la trouve pleinement dans l'abstraction.
Voici une phrase qui résume tout :  " Toute l'action de la peinture réside dans le rapport des couleurs entre elles, dans le rapport des formes entre elles, et dans le rapport entre les formes et les couleurs" N.de Stael"

SAUREL James

  • james saurel

"La peinture est ma vie et ma vie humaine sans peinture ne serait plus. Elle est l'écriture du coeur et le coeur est le souvenir de notre vécu humain quand "l'image disparait".
Mes toiles sont mon écriture et mon roman autodidacte qui donne à celui qui les regarde la possibilité d'y trouver comme dans un roman l'évasion et l'enrichissement personnel.
Mon travail semble dérouler ce fil qui relie le passé très lointain au présent.
"J'écris" mes toiles et je les travaille deux à  trois mois, j'y reviens, je les "corrige" je les rature pour enfi, atteignant l'équilibre les reconnaitre miennes. Témoins à coeur ouvert d'une vie au service des malades et des patients elles ne supportent pas la facilité ni la médiocrité et seule l'huile m'apporte la plénitude".

Jame SAUREL peintre depuis 58 ans.

Membre de l'Association Arts et Letrres de France
Sociétaire du salon d'Automne depuis 2001
Médaille de Bronze Promotion 2002 Arts et Lettres de France
Membre de la fondation Taylor Paris

TARDIEU Margot

  • margot tardieu

Margot Tardieu s’inscrit dans le courant des artistes singuliers.
Elle expose depuis une quinzaine d’années dans toute la France – (Festiv’art à Arros de Nay - Rendez-vous des singuliers à St Félix de Lauragais – Festival singulièrement votre à Montpellier- Salon d’art outsider de Meysse - les Carmes La Rochefoucauld – Brouillartha Biarrizt – l’Artha St Jean de Luz – La Vielle cave Perros Guirrec etc).
Elle bidouille, peint, colle crée ainsi un univers animalier en papier mâché de poissons mouettes bigarré et loufoque.
Mais une autre facette de ces créations sont « Les Burinés et Burinettes », personnages créés à base de canettes de soda , post de peinture ou autre contenants métalliques écrasés puis peints.